Town of Richmond Hill, ON

Milestone Five

Population PCP member since GHG reduction target
185,541 2000
  • Corporate  target of 20% below 2000 levels by 2009
  • Community target of 6% below 2000 levels by 2010
Children playing in the Crosby aquatic park in Richmond Hill.
Members of the community and partner organizations have been crucial to the success of our environmental initiatives. Over the last year, we heard from more than 2,000 people on what matters most about our local environment. Greening the Hill truly reflects the values and vision of the community.
— Dave Barrow, Mayor of Richmond Hill

For nearly 15 years, the Town of Richmond Hill has been a leader in climate action and clean air, winning awards for its programs and surpassing its corporate GHG targets in only five years. The Town first adopted its GHG reduction targets in 2004 and, by 2009 its corporate emissions had fallen by 33 per cent relative to the 2000 baseline, with the largest reductions coming from improved building efficiency and energy-efficient street lighting. Richmond Hill was Ontario's first  municipality to reach its target under the PCP program.

In 2014, council approved Greening the Hill, the town's environment strategy. The strategy was developed in partnership with stakeholders, which included feedback from more than 2,000 residents. Its action areas include sustainable energy, transportation and water management, land development and the natural environment.

The town received support to complete Milestones 2 and 3 from FCM's Green Municipal Fund (GMEF 3217), as well as funding for three other projects (GMF 9729 and 7200 and GMEF 2189).

Key projects and results

Geothermal energy

Between 2000 and 2009, the town reduced emissions associated with its corporate facilities by 36 per cent. The new Centre for Performing Arts is a case in point. A ground source heat pump was installed to serve the heritage component (old school house) of the building. Ground source heat pumps offer a compelling alternative to traditional forced air systems from both an economic and environmental standpoint.

Environmental

  • Reduces electricity consumption by over 96,000 kWh/year
  • Annual CO2e emission reductions of approximately 16 tonnes

Economic

  • Electricity savings of approximately $15,000/year.
  • Its $200,000 geothermal component was wholly funded through the federal Gas Tax Fund

Social

  • The theatre serves regional community groups along with local and touring performers.

Dry-O-Tron temperature control unit upgrade

In 2009, Richmond Hill replaced its aging dehumidifier in the Lois Hancey Aquatic Centre Wavepool facility with a newer enery-efficient Dry-O-Tron model.

Environmental

  • Electricity savings of more than 182,000 kWh/year
  • Reduced GHG emissions of approximately 31 tonnes  

Economic

  • $76,000 saved in annual energy costs,
  • $30,000 saved in annual equipment maintenance costs
  • Project cost of $600,000  was funded through the federal Gas Tax Fund  

Social

  • Improved the environment for pool users

Green Fleets

Since 2000, Richmond Hill has implemented a number of measures that have reduced its fleet vehicle fuel consumption and costs including: using ethanol blend gasoline and biodiesel, purchasing hybrid and electic vehicles,and equipping all fleet vehicles with idling monitoring equipment. Parks equipment such as trimmers were also replaced with more efficient engines.

Environmental

  • With anaverage fuel efficiency of 15 L/100 km,the town saves more than 5,000 litres of gasoline
  • Reduced GHG emissions of  89 tonnes  

Economic

  • Annual fuel cost savings of over$10,000
  • Hybrid engines are typically less  expensive to operate and maintain than conventional gasoline engines

Social

  • Improved local air quality
  • Promotion of fuel-efficient vehicles and equipment.

Challenges

  • Waste management will be a challenge for this growing community.
  • Increased urbanization and  periods of drought.
  • Difficulties in collecting and coordinating data in order to measure and monitor progress.
  • Stakeholders can be reluctant to support initiatives due to a lack of awareness, differing opinions, or competing interests.

Lessons learned

  • Ground source heat pumps are a cost-effective option for retrofitting smaller facilities.
  • For other municipalities interested in implementing a similar project, the town stresses the importance of ensuring that bore hole locations are accurately placed to avoid interference with any future development on the site.
  • Town staff was able to learn from others by actively seeking out best practices from other jurisdictions.
Stay committed to the [PCP] program. Richmond Hill experienced significant growth from 2000-2009. Our population grew by 50,000 and there was a 33% increase in total square footage in facilities, a 32% increase in fleet size, and a 26% increase in the number of streetlights, yet the Town was able to achieve a 33% reduction in GHG emissions.
— George Flint, Manager, Air Quality and Solid Waste

Milestone Completion

  • Milestone 1 — 2000 (Corp.) 2000 (Comm.)
  • Milestone 2 — 2002 (Corp.) 2002 (Comm.)
  • Milestone 3 — 2002 (Corp.) 2002 (Comm.)
  • Milestone 4 — 2003 (Corp.), 2003 (Comm.)
  • Milestone 5 — 2009 (Corp.), 2015 (Comm.)

Partners and collaborators

Project Contacts

Deepak Adhikari
Sustainable Energy Coordinator
Town of Richmond Hill, ON
T. 905-771-9996, ext. 6384  

Dave Barrow
Mayor
Town of Richmond Hill, ON
T. 905-771-8800, ext. 3123

Information

PCP Secretariat
T. 613-907-6392

Ville de Richmond Hill (Ont.)

Étape 5

Population Membre des PPC depuis Cible de réduction de GES
185 541 2000
  • Pour les émissions de GES liées aux activités municipales : réduction de 20 % par rapport à l'an 2000 en 2009
  • Pour les émissions de GES liées aux activités de la collectivité : réduction de 6 % par rapport à l'an 2000 en 2010
Les enfants jouent dans Parc aquatique Crosby de Richmond Hill.
Les membres de la collectivité et les organisations partenaires ont joué un rôle crucial dans la réussite de nos initiatives environnementales. Au cours de la dernière année, plus de 2 000 personnes sont venues nous faire part de leurs priorités concernant leur environnement local. Greening the Hill reflète vraiment les valeurs et la vision de la collectivité.
– Dave Barrow, maire de Richmond Hill

Pendant près de 15 ans, la Ville de Richmond Hill a été un chef de file en matière de lutte contre les changements climatiques et d'amélioration de la qualité de l'air, gagnant des prix pour ses programmes, et dépassant ses cibles de réduction des GES liés aux activités municipales en cinq ans seulement. La Ville s'est fixé pour la première fois en 2004 des cibles de réduction des GES et, en 2009, les émissions liées aux activités municipales avaient chuté de 33 % par rapport à l'an 2000 (année de référence), les plus importantes réductions découlant de l'amélioration de l'efficacité énergétique des bâtiments et des dispositifs d'éclairage de rues.  Richmond Hill a été la première municipalité de l'Ontario à atteindre sa cible dans le cadre du programme PPC.  

En 2014, le conseil a adopté, Greening the Hill, la stratégie de la Ville en matière d'environnement. Cette stratégie a été élaborée en partenariat avec différents intervenants, et a notamment pris en compte les points de vue fournis par plus de 2 000 résidents. L'énergie durable, le transport, la gestion de l'eau, l'aménagement du territoire et la protection de l'environnement naturel comptent au nombre des secteurs visés par la stratégie.

La Ville a reçu du soutien du Fonds municipal vert de la FCM pour l'achèvement des étapes 1 et 3 (FMV 3217), ainsi que du financement pour la réalisation de trois autres projets (FMV 9729, 7200 et 2189).

Principaux projets et résultats

Énergie géothermique

Entre 2000 et 2009, les émissions liées aux activités municipales ont chuté de 36 %. Le nouveau Centre for Performing Arts constitue un bon exemple du type de mesures mises de l'avant par la municipalité :  on y a installé une pompe géothermique pour desservir la partie patrimoniale du bâtiment (une vieille école). Ces pompes remplacent avantageusement les systèmes conventionnels à air pulsé, tant sur le plan économique qu'environnemental.  

Résultats environnementaux

  • Réduction de la consommation d'électricité de plus de 96 000 kWh par année.
  • Réduction des émissions annuelles de CO2 d'environ 16 tonnes.  

Résultats économiques

  • Réduction des coûts d'électricité d'environ 15 000 dollars par année.
  • L'achat de la pompe géothermique a été entièrement financé à même le Fonds de la taxe sur l'essence.  

Résultats sociaux

  • Le théâtre accueille tant des groupes communautaires régionaux que des artistes locaux et en tournée.

Dispositif amélioré de contrôle de la température DRY-O-TRON

En 2009, Richmond Hill a remplacé le vieux modèle de déshumidificateur Dry-O-Tron desservant l'enceinte de la piscine à vagues de son centre aquatique Lois Hancey par un nouveau modèle plus écoénergétique.  

Résultats environnementaux

  • Économie d'électricité de plus de 182 000 kWh par année.
  • Réduction des émissions de GES d'environ 31 tonnes.  

Résultats économiques

  • Réduction de 76 000 dollars des coûts d'énergie annuels.
  • Réduction de 30 000 dollars des coûts annuels d'entretien de l'équipement.
  • Ce projet de 600 000 dollars et a été financé à l'aide du Fonds de la taxe sur l'essence du gouvernement fédéral.

Résultats sociaux

  • Amélioration de la qualité de l'environnement pour les utilisateurs de la piscine.

Parcs de véhicules verts

Depuis l'an 2000, Richmond Hill a mis en oeuvre différentes mesures pour réduire la consommation de carburant de son parc de véhicules et par le fait même ses coûts. Voici quelques-unes de ces mesures : utilisation de mélanges essence-éthanol et de biodiesel, achat de véhicules électriques et hybrides, et installation sur tous les véhicules du parc d'un dispositif de contrôle de la marche au ralenti des moteurs. On a également remplacé l'équipement d'entretien des parcs, tels les taille-haies, par des modèles avec des moteurs plus efficaces.  

Résultats environnementaux

  • La consommation moyenne du parc de véhicules étant de 15 l/100 km, la Ville économise plus de 5 000 litres d'essence.
  • Réduction des émissions de GES de 89 tonnes.  

Résultats économiques

  • Économie annuelle en carburant de plus de 10 000 dollars.
  • Les coûts de fonctionnement et d'entretien des moteurs hybrides sont moins élevés que ceux des moteurs à essence conventionnels.

Résultats sociaux

  • Amélioration de la qualité de l'air de la municipalité.
  • Promotion des véhicules et de l'équipement à haut rendement énergétique.

Défis relevés

  • La gestion des déchets constituera un défi pour cette collectivité en pleine croissance.
  • Urbanisation et périodes de sécheresse.
  • Difficulté à recueillir et à coordonner les données nécessaires pour mesurer et suivre les progrès.
  • Réticence possible des intervenants à soutenir certaines initiatives en raison d'un manque de sensibilisation, de divergences d'opinions ou d'intérêts concurrentiels.

Leçons retenues

  • L'installation de pompes géothermiques constitue un moyen économique d'améliorer l'efficacité énergétique des petits bâtiments.  
  • La Ville tient à mentionner aux municipalités qui souhaitent mettre en œuvre un projet semblable qu'il est important de s'assurer que les trous de forage sont bien situés, afin d'éviter qu'ils ne constituent une entrave à de futurs travaux d'aménagement du site.
  • Le personnel municipal s'est renseigné activement sur les pratiques exemplaires mises en oeuvre dans d'autres municipalités, et a ainsi pu apprendre de l'expérience des autres.
Il faut rester déterminé à mener à bien le programme [PPC]. Richmond Hill a connu une importante poussée démographique de 2000 à 2009. Au cours de cette période, notre population a augmenté de 50 000 habitants, et il y a eu une augmentation de 33 % de la superficie totale des installations, une augmentation de 32 % de la taille du parc de véhicules, et une augmentation de 26 % du nombre de feux de circulation - et malgré cela, la Ville a réussi à réduire de 33 % ses émissions de GES. »
– George Flint, gestionnaire, Qualité de l'air et Déchets solides